Remèdes naturels pour une santé parfaite

Diling diling ! La neige passera bientôt nous voir ! À l’heure où tout le monde commence à évoquer les boules de neiges et les photos sur fond blanc sur un ton extatique, je suis plutôt la fille qui va dire : « Putain mais il fait froid, mets ton écharpe espèce de détraqué ». Voilà : je casse l’ambiance, c’est comme ça. Je viens donc vous parler de santé, de remèdes pour lutter contre le froid et rester en bonne forme malgré les températures glaciales qui vont bientôt s’abattre sur nous, de comment booster vos défenses immunitaires, toussa. Et le tout de manière naturelle, sans passer par la médecine allopathique (aka « chimique ») traditionnelle, le but étant plutôt d’éviter d’en arriver là. Ça vend du rêve, oui Madame. Je vais donc vous présenter plusieurs produits naturels que j’utilise moi-même et qui ont gagné leur place dans ma liste de bienfaiteurs du quotidien.

Klamath

L’algue Klamath (ou aphanizomenon flos-aquae – aujourd’hui c’est sérieux, y’a des mots en latin et tout) fait partie de la famille des micro-algues bleu-vert d’eau douce (comme la spiruline). Considérée comme l’aliment le plus complet de la planète, elle ne contient pas moins de 60 oligoéléments, 14 vitamines, 15 caroténoïdes (des provitamines A qui ont une action anti-cancer et antioxydante) ainsi que d’autres choses que je serais bien en peine de vous expliquer. Mais en gros, on retient que c’est plutôt de la bombe côté nutrition ! Cette algue contient tous les nutriments nécessaires à l’être humain y compris ceux devenus rares dans l’alimentation moderne. En outre, elle est riche en phényléthylamine (la substance produite par le cerveau pour stimuler les centres de plaisir) : c’est un anti-stress naturel ET elle est pleine de vitamine B12 et anti-anémique : c’est l’amie des végétariens carencés. Personnellement, j’en prends depuis plusieurs semaines et je constate un réel changement au niveau de ma fatigue (je dors mieux et je me réveille reposée), de la résistance de mon corps (j’ai moins souvent des accès de froid) et de mon humeur (je suis moins irritée et plus disposée à mettre de côté tout ce qui me travaillait beaucoup trop jusqu’alors). Je vous conseille donc ce complément alimentaire les yeux fermés car avec sa richesse nutritive, il sera obligatoirement source de bienfaits ! Attention néanmoins : la prise se fait en plusieurs étapes. Il faut commencer par un comprimé par jour (en dehors des repas) pendant une semaine, puis passer à deux (en même temps, toujours en dehors des repas) la semaine suivante, puis à trois la semaine d’après… Vous pouvez aller jusqu’à 4 comprimés par jour, mais jamais au-delà : vous seriez alors comme dopés, ce qui n’est jamais souhaitable même si cela fait suite à l’ingestion de produits entièrement naturels.

Si vous être curieux d’en apprendre plus au sujet de cette algue magique, Anne-Marie Pietri a écrit l’excellent livre « L’aliment le plus complet de la planète : l’algue bleu-vert » disponible aux éditions Lanore. Vous apprendrez notamment qu’elle est cultivée ici (coucou les USA) dans une région volcanique, à la jonction de 3 plaques tectoniques, dans le creuset d’un ancien glacier, à une altitude de 1400 mètres. Plutôt simple ! J’y vais demain. Personnellement, j’achète mes comprimés de Klamath chez la marque Flamant Vert (trouvable en magasins bio, type Bio C’bon ou Naturalia) car c’est celle qui m’a été conseillée par mon naturopathe, et j’en suis contente. Mais libre à vous de vous renseigner davantage sur les autres marques qui distribuent cette algue. Veillez seulement à ce que la composition soit la suivante : « Aphanizomenon flos-aquae : 99% / Silicium : 1% » pour vous assurer d’une bonne qualité de produit.

 

Pamplemousse

 

Ça paraît ridicule comme idée : confier sa santé à des PÉPINS, aka les trucs qui partent direct à la poubelle quand on mange un fruit. Mais l’extrait de pépin de pamplemousse est vivement conseillé en remplacement des antibiotiques en cas de rhume sévère ou d’affection de la sphère ORL : 15 gouttes dans un verre d’eau trois fois par jour et hop, on est guéri en 72h et on évite la fatigue lancinante qui dure au moins une semaine après l’arrêt des médicaments. On peut aussi faire une cure d’extrait de pépin de pamplemousse aux changements de saison, ça redonne un coup de boost au corps puisqu’on y trouve plusieurs éléments qui favorisent le bon fonctionnement du système :

• Des flavonoïdes anti-oxydants aux propriétés spécifiques : la naringine anti-inflammatoire, anti-arythmique et anti-ulcéreux, l’iso-naringine et le limonène anti-cancéreux potentiel
• De la vitamine C (acide ascorbique) tonifiante, anti-fatigue et renforçant les défenses immunitaires
• De la vitamine E (tocophérols) antioxydante et protégeant du vieillissement cutané prématuré en luttant contre les agressions extérieures et notamment celles des radicaux libres
• De l’acide citrique qui est détartrant et ajusteur de pH
• Des limonoïdes aux effets antioxydants, antifongique et renforçant les défenses immunitaires
• Du chlorure d’ammonium quaternaire aux vertus anti-microbiennes (c’est un bactéricide et un fongicide)

Propolis

 

C’est connu : absolument tout ce qui sort d’une ruche est bon pour nous. Dans ce « tout », on compte le miel (anti-microbien, fortifiant, désinfectant – pour l’intérieur du corps, mais son utilisation est également très courante pour l’extérieur : baumes, pommades, pansements au miel, hydratation de la peau, etc) mais également la propolis ! Utilisée par les abeilles pour colmater les fissures des parois de la ruche, c’est une substance qui a de très fortes propriétés immuno-stimulantes et possède des vertus anti-cancers. C’est un excellent antibiotique naturel et un allié hors pair pour combattre les infections et les virus. Elle facilite également la digestion et nettoie les intestins, dézingue la grippe et les problèmes respiratoires, accélère la cicatrisation des brûlures, régénère les cellules, soigne les aphtes et l’herpès… Un vrai remède couteau-suisse ! C’est un produit miraculeux pour l’organisme. On en trouve sous forme des spray pour la gorge, de bonbons, de pommades, et gels, de gélules ou de comprimés. Personnellement, j’utilise de l’extrait de propolis pur distribué par la marque Ballot-Flurin en qui j’ai toute confiance : leur production est éthique et raisonnée, les abeilles ne sont pas décimées par leurs pratiques et la production est française. Une fois par jour, je mélange une cuillère de miel à deux gouttes d’extrait de propolis ! Il n’y a pas de geste plus simple et plus sain pour ménager sa santé.

Suédois

 

Pendant bien longtemps, lorsque j’entendais « Élixir du suédois », je pensais tout de suite « arnaque ». Ce produit semblait être un remède à tellement TOUT que ça relevait presque de la magie, ça ne pouvait pas exister. Les gens qui m’en vantaient les mérites me paraissaient trop crédules et limite brain-washés par une secte. Du coup, je me suis tenue éloignée de ce produit et de ses promesses pendant des mois jusqu’à ce qu’on m’en offre une bouteille. Elle est restée quelques semaines dans mon placard, subissant mon désintérêt total. Et puis jour, j’ai décidé de m’y mettre et j’ai vraiment ressenti un changement dans ma vitalité. Cet élixir est une boisson obtenue à la suite d’une macération de 59 plantes et d’alcool dont l’action principale est de garantir le bon fonctionnement des principaux organes digestifs et d’éliminer toutes les toxines. Une absorption régulière procure forme et bien-être. Mais le produit s’utilise également en gargarismes et en cataplasmes, et permet de soigner une multitude de choses ! Brûlures, hématomes, poches gorgées de sang, ampoules, courbatures, raideurs, crampes chroniques, mal de dos… Et ça marche, mais juste, TELLEMENT bien ! Testé sur des hématomes, des courbatures, des crampes et des raideurs dans la nuque, c’est sensationnel. Je ne comprends pas qu’un produit pareil ne soit pas plus connu et plus utilisé tant son action est quasi immédiate et effective dans la durée. C’est un vrai produit miraculeux à avoir chez soi ! Il existe bien sûr différentes versions de l’élixir : la plus efficace selon moi est celle sous forme liquide à 40° (car il existe une version à 17° et un baume) de chez BioFloral. Là encore, on a affaire à un laboratoire respectueux de l’environnement, qui utilise des produits biologiques et 100% naturels, éco-certifié et aux techniques manuelles ancestrales.

Menthe

L’huile essentielle de menthe poivrée est un indispensable, niveau santé ! On connaît déjà les nombreuses vertus des huiles essentielles dans le domaine de la beauté et de l’hygiène mais avant que mon naturopathe me le suggère, je n’aurais jamais pensé à m’en servir pour me soigner. C’est désormais chose faite et parmi toutes celles qui existent, la menthe poivrée est ma préférée. Elle réduit les hématomes et évite la formation de bleus suite à un choc, calme les migraines si elle est massée sur les tempes, fluidifie la respiration si les bronches sont encombrées (rhume, sinusite, asthme, etc), apaise les douleurs musculaires grâce à son action réfrigérante, efface les démangeaisons de la peau (type piqûres d’insecte, herpès ou eczéma) et surtout, SURTOUT… Triples cœurs avec les doigts pour son effet anti-nausées !!! Qu’elles soient provoquées par une affection type gastro, un traitement médicamenteux quelconque ou par le mal des transports par exemple, elles disparaissent presque immédiatement après l’ingestion d’un morceau de sucre imbibé d’une goutte d’huile essentielle de menthe poivrée. C’est juste magique ! Face à ça, les médicaments type Dompéridone / Primpéran / Vogalène et compagnie bourrés de saloperies chimiques peuvent aller se rhabiller.

Je me procure la mienne sur Aroma Zone, temple des produits naturels ! Elle coûte trois fois rien et le flacon dure des mois, c’est un investissement clairement rentable. Alors pitiééé, pour des maux aussi basiques que les nausées, choisissez plutôt d’utiliser des choses qui n’infligeront pas à votre corps des dérèglements sur dix ans (oui oui, dans la notice de 90% des médicaments anti-émétiques au paragraphe des effets secondaires, il est stipulé que vous pouvez en prendre pour plusieurs années de retombées si votre consommation est élevée << on adôôôre lire ça au sortir d’une vague de nausées qui nous a poussé à avaler toute la boîte de comprimés d’un seul coup).